Sélectionner une page

Mais oui bien sûr ! C’était un dimanche gris et frais de décembre, une galerie et une expo photos.
Ce livre, cette dédicace, lui, l’artiste au talent fou, ses tampons (ils sont terribles !), ses gommes et ses crayons ! Il avait juste un peu plus de temps. On a juste un peu parlé.

« Voilà, moi c’est Isabelle … et blablabla.. et blablabla… » (Je suis un peu du genre bavarde !).

Le temps de l’écriture et celui de la signature. Ensuite, l’encre à peine sèche, je suis rentrée, mon précieux livre bien serré dans mes bras, et depuis, je peux me souvenir … Ce n’est pas vraiment fait exprès mais bon… « Remember, Souvenir » ou encore « Partager, Rencontrer » … Cela me va bien aussi !

Ce livre, c’est un livre d’art ! Celui que je ne peux que vous recommander d’avoir (*), pour peu que comme moi, vous aimiez son style et ses choix artistiques.

L’artiste, et son œuvre monumentale que fût l’emblématique bâtiment Solvay, me parle, et me passionne encore toujours, quelques années après. Les photos que je partage dans cette rubrique ont été prises lors de mes visites. Elles appartiennent désormais à cet art éphémère, car il n’y a plus de visite possible. Le bâtiment ayant été détruit. Le livre de Denis Meyers, magnifique et si bien représenté aussi, grâce à la collaboration fantastique de toutes les personnes, qui ont à l’époque, cru en lui.

Il fut le déclencheur du « fil rouge » qui anime aujourd’hui certains de mes choix et de mes préférences artistiques, et architecturales aussi. L’Art et le Texte !

La photographie et la calligraphie. La possibilité pour cet art d’être pensé, proposé, composé. L’art et les idées. Le texte et son apparence représentant un certain concept artistique qui me plait, qui me parle. L’art urbain aussi. L’art et le texte, dans les rues, dans les villes, parfois perdu au milieu de nulle part, inexpliqué et inattendu. Le texte sorti de son espace propre et recomposé hors de sa source première, pour un rendu visuel et esthétique bien ficelé !

J’ai appris que Denis Meyers était né à Tournai. Diplômé en design graphique et typographique. Sa passion pour les arts lui vient de son grand-père. C’est avec lui que l’artiste commence à dessiner. Il a décliné son art sous forme de « stickers », de collages, et de pochoirs notamment. Sa biographie m’explique aussi qu’en 1995, il a commencé à écrire et à dessiner dans ses carnets. Sa vie de voyages, de rencontres, de moments de tous les jours, de moments avec ses enfants aussi.

En 2015, le choix délibéré d’avoir posé ses bombes et sa créativité sur un bâtiment tout entier, fût comme une révélation. Et plus que tout, une émotion de découvrir pour la première fois cet artiste et son support, Ô combien gigantesque, et Ô combien éphémère ! L’art éphémère vous transporte ailleurs dans vos réflexions. L’émotion, l’étonnement, l’émerveillement, l’excitation de grimper encore plus vite les escaliers, de trouver la porte, un mur fissuré, et les espaces tous retravaillés. Des tuyaux déglingués, des ascenseurs condamnés, l’espace chaudière envahie de crânes tous bien alignés et magnifiquement graphités. Dingue, c’était dingue ! Ce noir et ce rouge dissimulés. Ces mots à chercher. Plus vite que le lapin blanc dans le Jardin d’Alice, et dans mon enthousiasme encore plus débordant, ce jour-là, je ne pouvais qu’être exaltée ! Une œuvre de Denis Meyers il me fallait !

Il y aura eu un avant et un après ce bâtiment, démoli aujourd’hui. Ce projet fou, imprévisible, extraordinaire, grandiose, démesuré … et tous les mots que l’on pourrait y ajouter !

Il m’en restera cette visite et ces déambulations dans ce chancre étonnant, brut, froid, étrange, mais si chaud aussi, dans la mouvance et la souffrance ressentie de ses mots exposés, partagés, donnés au visiteur de passage que j’étais. Ces visages dessinés, son histoire racontée.

L’artiste continue aujourd’hui dans divers projets, dont ceux caritatifs aussi, qui lui tiennent particulièrement à cœur. Avec, ou sans son bonnet sur la tête, avec, ou sans son masque de protection ; il est pour moi le magicien des bombes et des mots ! J’ai hâte de découvrir très vite, et sur sa gentille proposition, son bel atelier…  Merci Denis.

(*) Remember Souvenir – Denis Meyers@d6ni5m

Photos personnelles et légendes choisies durant la visite du bâtiment Solvay (2016)

« Enjoy Your Visit », Solvay Building, Bruxelles, Mai 2016

Photos personnelles & légendes choisies durant la visite de l’exposition en galerie (2018)

In Situ, Signature, Huberty & Breyne Gallery, Bruxelles, Décembre 2018